Le Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique | 3FPT | est une structure publique,  sous tutelle technique du Ministère de la Formation Professionnelle,  de l’ Apprentissage et de l’artisanat qui finance la formation continue des personnels,  des entreprises,  des jeunes en quête de qualification,  des centres et institutions de formation.

FIERS D’ELLES a  rencontré Madame Aby SEYE , Directrice Générale du 3FPT .

A la tête de cette structure depuis 2019, Aby SEYE ambitionne de démystifier la Formation Professionnelle et d’offrir entre autres aujourd’hui, des ouvertures face à des métiers nouveaux et porteurs.

Madame Aby Seye, maîtriser les coulisses d’entreprise jusqu’au Top Management a toujours semblé être une aventure pour les femmes.. pouvez vous nous dire quel est votre parcours académique et   professionnel jusqu’à la Direction Générale de 3FPT ?

Mon parcours académique d’abord ; alors , j’ai eu l’opportunité d’aller poursuivre mes études supérieures en France, où j’ai obtenu un doctorat en sociologie , et je suis diplômée en Urbanisme et Aménagement . J’ai exercé en France et j’ai fait un premier retour au Sénégal, en 2005,  parce que c’est toujours l’appel du pays, cette soif de servir son pays qui vous anime . J’ai eu des expériences professionnelles et pour des raisons professionnelles également, j’ai dû retourner en France.

2015 , second  retour au Sénégal où j’ai intégré La Caisse des dépôts et consignations du Sénégal. Puis en 2019 , j’ai eu l’insigne honneur d’être nommée par le Chef de l’ État comme Directrice Générale du Fonds de Financement de la Formation Professionnelle et Technique .

Face aux challenges auxquels les entreprises sont en permanence confrontées, le fait d’avoir une femme à la tête d’une grande entreprise fait-il la différence ,à votre avis ?

Je trouve que c’est une très bonne chose, bien évidemment , d’avoir  des femmes en général, dans différentes stations aujourd’hui , au niveau de l’administration publique, parce qu’elles ont aussi à montrer leurs savoir-faire , leurs compétences au même titre que tout le monde .

Quelles sont vos forces ? Et vos faiblesses ?

Ma principale force , c’est de ne jamais baisser les bras,  c’est d’avoir toujours un objectif. Quand j’ai un objectif en tête , je vais toujours jusqu’au bout . Alors bien évidemment , avec parfois des obstacles comme tout le monde , c’est la vie… mais en ne baissant  jamais les bras,  en me relevant toujours … pour atteindre mon objectif !

Une autre de mes forces , c’est de ne jamais mener des actions isolées mais toujours agir avec  un groupe , que ce soit dans le cercle familial ou même professionnel . En occurrence le 3FPT , c’est d’abord une équipe avec qui j’avance, avec qui je fonctionne pour pouvoir moi également trouver, puiser mes ressources et ma force .

En ce qui concerne les faiblesses, je parlerai de cette hypersensibilité que nous partageons nous les femmes , et que nous laissons parfois transparaître quand on est face à des responsabilités ou quand on est manager par exemple , là où rigueur et  professionnalisme devraient être . Mais ce n’est pas plus mal, on est entrain de se corriger surtout que dans notre culture africaine , un coté hypersensible, c’est quelque chose qui peut servir à des moments définis. Peut-être qu’il faut juste jouer sur quand le mettre en œuvre ou pas .

Un nouveau vent souffle sur les femmes en entreprises , en ce qui concerne les recrutements au féminin, tous les feux sont au verts .. Qu’en est-il à 3FPT ? Quel pourcentage de femmes a-t-on dans la masse salariale de 3FPT ?

C’est une très belle question , parce que voyez-vous, je suis arrivée au 3FPT en 2019, et j’ai tout de suite été émerveillée de voir qu’il y avait beaucoup plus de femmes que d’hommes . Je ne le dis pas par pour juste du féminisme , mais on parle aujourd’hui beaucoup de discrimination positive à l’égard des femmes quand il y a des candidatures, les femmes  sont encouragées et  mises en avant. Et quand je pense , que la structure que j’ai trouvé était gérée par un homme  – mon prédécesseur qui est aujourd’hui mon Ministre de tutelle – qui avait recruté beaucoup plus de femmes , alors ça montre aussi l’ouverture aujourd’hui face à des métiers nouveaux et porteurs , comme est le domaine de la formation professionnelle. C’est d’ailleurs toujours le cas , car on a ouvert des postes à candidatures récemment et figurez-vous que cette fois ci aussi , nous avons eu beaucoup plus de femmes que d’hommes qui ont postulé… J’en suis même à me dire que décidément , nous allons finir par devenir une structure que féminine .

 Et en ce qui concerne les offres de formations dispensées par 3FPT , les Femmes sont elles également fortement demandeuses ?

Ça dépend des guichets,  parce que nous fonctionnons en guichets . On a un guichet qui  accompagne les entreprises , les organisations professionnelles , où c’est d’abord l’entreprise qui sollicite des formations pour ses travailleurs ,  et là en général c’est très équilibré on va dire .

On a d’autre part, un guichet qui lui accompagne la demande individuelle donc les jeunes , c’est le guichet dont on parle le plus, où là effectivement on a beaucoup plus d’hommes , mais la tendance est entrain de s’inverser progressivement .. et on voit beaucoup plus aujourd’hui, de femmes qui sollicitent le 3FPT.

Est-ce dans des secteurs précis ?

Alors dans le guichet qui accompagne les entreprises et organisations professionnelles, notamment les GIE , oui là, on voit beaucoup de femmes effectivement..et c’est pour la plupart  dans les métiers liés à la transformation céréalière , aux transformations de produits… Et aujourd’hui également, il y a de nouvelles formations qui apparaissent , surtout quand il s’agit de mettre l’accent sur le packaging, sur les emballages et qu’on souhaite vendre à l’extérieur un produit fini de qualité.. Beaucoup de femmes s’inscrivent à ce genre de formation gagnante .

Sinon de manière générale, la formation professionnelle n’est plus ce mythe où c’étaient des métiers réservés uniquement aux hommes . Aujourd’hui on a des conductrices d’engins motorisés au niveau du Port de Dakar, et on trouve les femmes dans tous les secteurs.

8 Mars , journée internationale des droits des femmes , en cette période troublée et inquiétante où le ciel semble nous tomber sur la tête, quel message pouvez vous adresser aux Femmes africaines ainsi qu’à toutes celles qui souhaiteraient être comme vous ?

C’estunmessage que je nous adresse , à nous les femmes , qui porte essentiellement sur la résilience.  Un mot que toutes les femmes connaissent bien , et il est important aujourd’hui que nous la mettions encore beaucoup plus en œuvre.

C’est d’abord de la résilience,  mais c’est également du soutien mutuel. Nous avons besoin de relier les maillons , mettre en synergie toutes nos compétences et nos forces .. Parce que nous sommes des Femmes Fortes .

On ne parle que du 08 Mars , la journée mondiale des Droits de la Femme, mais c’est tous les jours que nous le pouvons et où nous avons la capacité de libérer tout notre potentiel … Mais ENSEMBLE !

C’est un message à l’unisson où j’appelle toutes les femmes,  quelque soit la Station où nous sommes aujourd’hui.

Laissez votre commentaire
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

code