En tant qu’entrepreneur ou tout simplement personne humaine, vous êtes-vous déjà posé la question du nombre de décisions que vous prenez par jour ? Croyez-moi, vous seriez surpris car effectivement il est avéré que chaque personne prend des milliers de décisions en une journée. Oui une seule journée. Certaines sont de petites décisions (i.e. décider de boire de l’eau ou pas) et d’autres sont de grandes décisions (i.e. se marier ou créer une entreprise). L’ampleur des conséquences démontre de l’importance des décisions prises.

Des événements subits, telle que l’est la COVID 19, qui nécessitent des réactions rapides pour les personnes mais surtout pour les entreprises, nous ont montré l’importance de savoir prendre une décision. Savoir prendre une décision de qualité demande la construction d’un processus de prise de décision. Parce qu’il faut le dire, avoir sous sa responsabilité une entreprise requiert une capacité de prise de décision rapide et efficace que seules 2 choses peuvent déterminer : la qualité de la décision prise et la chance. Oui, vous avez bien lu, la chance !

Comme vous pouvez l’imaginer, la qualité de la décision réside sur des faits concrets tels que l’expérience et le degré d’objectivité que vous avez face aux biais cognitifs. Donc la qualité de votre décision en tant qu’entrepreneur peut se mesurer. Il est inutile de rappeler que la chance, par contre et par définition, est hors de votre contrôle. Enfin, comme vous l’aurez compris, la chance est la variable inconnue dans votre processus de décision qui augmente le risque de haute ou faible qualité de la décision prise. Effectivement, entre la mise en place du processus de décision et le résultat de la décision prise intervient la chance qui en étant bonne ou mauvaise va augmenter le risque de résultat positif ou négatif.

Pourquoi ai-je décidé de vous parler de votre pouvoir décisionnel ? Parce que chaque décision prise est une prédiction du futur de votre entreprise. Si vous souhaitez que votre entreprise ait une bonne qualité de vie mais surtout qu’elle perdure, vous devez mettre en place ou améliorer votre processus de prise de décision. Et, dans les entreprises, les Ressources Humaines coachent énormément sur ce processus pour s’assurer d’avoir des managers solides qui pourront répondre clairement à la question – « quelle est la meilleure décision que tu aies prise pour ton équipe ou pour ton entreprise ? » – sans parler des conséquences de la décision prise.

La COVID 19 s’est reflétée dans les entreprises de plusieurs façons, certaines plus ou moins positives et d’autres clairement négatives. Un des effets indésirables ou salvateurs, dépendant du type d’entreprise, est la quasi disparition du « Middle Management ». En effet, il a été observé une diminution significative des niveaux de management qui a particulièrement affecté les cadres intermédiaires. L’une des causes principales de cette situation n’est rien d’autre que le rétrécissement du cercle des décisionnaires dans les entreprises. Les entreprises ont effectivement été dans une course effrénée d’adaptation face aux besoin des autorités, des régulateurs, des collaborateurs mais aussi des marchés durant toute cette période de crise. L’objectif principal étant de survivre mais aussi de garder leurs meilleurs collaborateurs. La nécessité de prendre des décisions rapidement sans intermédiaires s’est imposée à tous pour ne pas être en retard sur les nouvelles règles mais aussi se positionner comme un employeur de référence durant la crise.

Dans ce contexte les décisionnaires ayant une forte capacité à être « agile » ou encore à avoir une flexibilité comportementale extrêmement poussée deviennent plus facilement les leaders à prendre les rênes tout simplement parce qu’ils ont un processus de prise de décision de qualité déjà en place.

Définir si une décision est bonne ou mauvaise requiert l’examen de la qualité des croyances personnelles et sociales, l’examen des options disponibles et comment le futur va être basé sur les choix que vous faites. Nous sommes bien d’accord que même le meilleur des processus de décisions ne vous montrera pas le futur avec clarté. L’objectif ici donc c’est d’améliorer la qualité de votre processus de prise de décision pour diminuer les risques négatifs liés à la chance.

Voici un processus de développement que vous ne devriez en aucun cas négliger.

Et de nouveau, construire ce processus ou simplement l’améliorer n’est pas chose évidente car il ne remet pas en cause les éléments extérieurs qui ont pu influer sur le résultat mais la construction personnelle d’une décision de qualité. La question à vous poser est la suivante maintenant :

  • améliorer mon processus de décision est-ce vital pour rendre son entreprise pérenne ? »

RH by AFH

Laissez votre commentaire
No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.

*

code